Le pissenlit ou dent-de-lion (Taraxacum officinale) pousse au début du printemps, au moment où notre corps a besoin d’un puissant nettoyage !

Il permet de sortir de “l’hibernation” en stimulant la circulation sanguine, en éliminant les déchets métaboliques, les métaux lourds… On peut utiliser l’intégralité de la plante (racine, fleur, feuilles, tige).

Son amertume varie selon la partie de la plante.

Comme toute plante amer, le pissenlit est excellent pour le foie, il est aussi indiqué pour la sphère urinaire.

“Il rince le filtre rénal et éponge la sphère hépatique”.

Les feuilles sont surtout diurétiques, elles purifient le sang et l’aident à s’écouler dans les parties de l’organisme difficile à atteindre, elles extraient les toxines du système lymphatique.

Les racines sont dépuratives et soulagent efficacement le foie et la vésicule biliaire. C’est la partie la plus amère de la plante.

Les fleurs nettoient les organes creux (estomac, intestins, vésicule biliaire, vessie, poumons, utérus et coeur).

La tige nettoie les organes denses comme la rate, le foie, le cerveau et élimine l’excès de bile.

Riche en vitamines A, B, C et K, le pissenlit contient aussi du calcium, du fer, du sodium, du manganèse, magnésium, iode, sélénium, silice et du potassium.

On les cueille fin mars-début avril, fleurs et feuilles peuvent être ajoutées dans toutes les salades printanières. Les feuilles sauvages poussent avec un duvet qui est riche en micro-organismes bénéfiques. Les racines s’extraient délicatement à l’automne.

Le pissenlit rentre dans la composition de toute tisane dépurative et diurétique. Allié du foie et des reins, elle est merveilleuse pour une cure de détox !

Voilà quelques recettes pour profiter des bienfaits de cette merveille de la nature :

  1. Jus de printemps

Matériel : extracteur de jus

3 pommes
100 g d’épinards
Plantes sauvages : ortie, pissenlit, plantain…

On peut aussi ajouter du citron pour renforcer l’action sur le foie !

  1. Smoothie vert

Matériel : blender

Ingrédients pour 4 personnes

2 bananes
2 pommes ou 2 poires
2 belles poignées de plantes sauvages (pissenlit, ortie…)
1 c.à.s. de raisins secs
1 c.à.s. de graines de tournesol ou de chanvre
1 c.à.c. de spiruline

Préparation

Mettre tous les ingrédients dans un blender et mixer jusqu’à l’obtention d’une crème bien lisse. Ce smoothie se déguste aussi à la petite cuillère…

  1. Pesto aux plantes sauvages

Matériel : robot multi-fonction

Ingrédients pour 1 bol

1 poignée plantes sauvages dont le pissenlit (l’ortie, le plantain nos favorites !)
1 poignée de plantes aromatiques
1 pomme
100 g graines de tournesol (trempées pendant 4h)
4 c.à.s. huile d’olive
1 c.à.s. jus de citron
sel de mer et poivre pour l’assaisonnement

Préparation

Laver et effeuiller les plantes (pour les orties, utiliser les gants pour les nettoyer). Les émincer, découper les pommes et rincer les graines de

tournesol. Mettre tous les ingrédients dans un robot, pour obtenir la consistance souhaitée, de grossièrement hachée à crémeuse.

  1. Salade de plantes sauvages

Pissenlit
Doucette ou mâche sauvage
Petite pimprenelle
Oseille sauvage
Lierre terrestre
Plantain lancéolé
Fleurs de pâquerette
Pétales de souci
Fleurs de romarin
Persil
Salade verte
Orange

Sauce salade :

1 orange
1 mandarine

Préparation

Salades sauvages

Peler à vif quelques oranges et prélever les suprêmes. Nettoyer les plantes sauvages et les essorer. Ajouter quelques feuilles de salades et les premières fleurs de printemps. Et c’est prêt !

Sauce salade

Peler l’orange et la mandarine et mettre les quartiers dans le blender. Mixer jusqu’à l’obtention d’une crème bien fluide. Ajouter un peu d’eau selon la consistance désirée.

  1. Boutons floraux lacto-fermentés

Ingrédients et matériel

Un bol de boutons de pissenlits (floraison de février à juin) – saveur sucrée et amère
10 g de sel de mer
300 ml d’eau
Un bocal
Aromates aux choix : graines de coriandre, moutard, feuilles de laurier…
Une feuille de chou pour tasser le contenu du bocal

Préparation

Préparer la saumure, diluer 10 g de sel dans 300 ml.
Rincer les boutons sous l’eau claire avant de remplir le bocal.
Verser la saumure de façon à recouvrir les boutons floraux jusqu’à 2 cm du bord du bocal pour éviter que celui ci déborde pendant la fermentation. Si les boutons ne sont pas tous immergés, placer par-dessus une feuille de chou roulée sur elle-même.
Fermer hermétiquement le bocal et laisser à température ambiante.
Laisser fermenter 1 à 3 semaines avant de consommer. Jeter la feuille de chou dès la première ouverture.

  1. Poudre « Les Supers-Sauvages »

Matériel : blender, déshydrateur ou claie de séchage

Ingrédients

Ortie (feuilles et/ou graines), Pissenlit,… séchées

Préparation

Mettre les plantes séchées sans les tiges dures dans le blender et mixer jusqu’à l’obtention d’une jolie poudre verte.

Un grand Merci à Agnès de nous avoir motivées à rédiger cette article sur  cette merveilleuse Astéracée !

PartagerShare on Facebook
Facebook
croclavie_logo_popup

En cadeau E-BOOK de recettes vivantes de saison !

 

Inscrivez-vous à la Newsletter.
Et recevez maintenant votre livret de recettes
de cuisine vivante pour vous inspirer
et intégrer plus de vitalité dans votre assiette !

Vous avez bien été enregistré(e). Merci!