C’est le moment de cueillir les fleurs de sureau ! Les fleurs se récoltent en mai-juin. Les fleurs ont une odeur caractéristique proche de la vanille et ont un goût très parfumé et subtil. Les fleurs en infusion s’utilisent en cas de rhume et de grippes, coqueluche, bronchite… La fleur fait transpirer et fait tomber la fièvre. On l’associe souvent aux fleurs de tilleul contre les rhinopharyngites. Compresse d’infusion de fleurs pour calmer les inflammation et irritation de l’œil.
Ici, nous vous proposons un délicieux dessert cru simple et rapide à réaliser avec des fleurs de sureau !

Temps de préparation : 15 minutes

Ingrédients
(pour 12 portions)

140 g de noix
140 g de pâte de dattes ou dattes Medjool
15 g de poudre de cacao cru
15 g de poudre de caroube
2 c.à.s. de fleurs de sureau

Préparation 

Découper la pâte de dattes en petits morceaux ou dénoyauter les dattes et les couper en petits morceaux.
Mixer les noix dans le robot pour les hacher grossièrement.
Ajouter les morceaux de dattes et les poudres de cacao et de caroube.
Broyer jusqu’à l’obtention d’une consistance moelleuse.
Si vous avez un extracteur de jus, vous pouvez utiliser le cône à purée en alternant noix et dattes.
Puis ajouter les poudres et les fleurs de sureau en mélangeant.
Tasser délicatement la pâte dans un rectangle à pâtisserie.
Laisser au réfrigérateur pendant quelques heures avant de servir.
Saupoudrer de poudre de cacao (ou de caroube) et décorer avec des fleurs de sureau.
Découper des petites portions de 3 cm x 3 cm
Se conserve 3-5 jours au réfrigérateur.

Le sureau noir Sambucus nigra de la famille des Caprifolaciées est un arbuste des milieux frais et des haies pouvant atteindre 6 m de haut. Il est indicateur d’azote.
Les feuilles sont composées dentées à 5 ou 7 folioles ovales, lancéolées et dentées, les fleurs blanches ou jaunâtres sont groupées en corymbes. Les fruits sont des baies noires gorgées à maturité d’un jus foncé. Les fruits se cueillent en septembre-octobre.
ATTENTION ! Ne pas confondre avec le sureau hièble, plante annuelle qui est toxique. Le sureau noir est un arbuste ou arbrisseau alors que le sureau hièble est une plante herbacée. C’est la toxicité des fruits de celui-ci qui pose problème. Les fruits en corymbe tombent vers le haut alors que ceux du sureau noir sont dirigés vers le bas. Un point de distinction très caractéristique en cas de doute.